C'est après de multiples pérégrinations sur les routes d'Europe et quelques années passées au Pérou et en Bolivie, qu' Yves Cauche alias « El Cholito » décide de s’installer en France, afin de continuer à composer en espagnol ainsi que d'écrire dans sa propre langue afin d'échanger son expérience musicale avec d'autres musiciens venant d'horizons plus divers comme le jazz ou la world musique.

presentation_num01.jpgLe parcours de ce troubadour moderne se révèle assez atypique et mérite une attention toute particulière. En effet, à la croisée des genres qui l'ont inspirés, comme Atahualpa Yupanqui, Alfredo Dominguez, Antonio Carlos Jobim, Violeta Parra, Cuchi Leguizamon, Victor Jara, ou tout comme Henri Salvador, Michel Jonaz ou encore Claude Nougaro, Yves Cauche, multi-instrumentiste et homme de scène, crée son propre style avec une approche particulière, un son et une note toute différente de ce que l'on n'a pas l'habitude d'entendre. Le musicien est aussi une sorte de "chaman" quelque part, son rôle ne serait-il pas aussi celui d'apaiser les âmes ?

C'est au bout de plusieurs années de créations, d'écritures, de musiques, de théâtre et de concerts, qu' Yves Cauche décide enfin d’allier ces deux arts qui sont à ses yeux si complémentaires. Redonner au chant son rôle légitime. Mettre en scène son propre chant !

" Rien ne sert de crier, il faut chanter à poing fermé ! " Yves Cauche